Mar
16
COMMENT TROUVER UN AVOCAT COMPETENT, DILIGENT, GENTIL ET PAS CHER ?

De nombreuses annonces sur le net tendent à trouver cet être rare qui cumulerait les qualités de compétence et de diligence tout en étant gentil, aimable et prévenant sans oublier la "vertu" essentielle : "ne pas être cher".

Certains Confrères n'ont pas hésité à s'engouffrer dans cette brèche proposant des tarifs imbattables.

Il en est ainsi en matière de divorce où certains proposent pour un consentement mutuel sur requête conjointe et pour les deux époux, des tarifs nettement inférieurs à la modeste indemnité versée par l'état au titre de l'aide juridictionnelle à laquelle sont éligibles les plus démunis.

Devant une telle avalanche de procédés parfaitement critiquables puisqu'ils s'apparentent à un démarchage qui reste interdit, on assiste désormais à une véritable inflation des "demandes de renseignements" bien évidemment à titre gratuit et qui sont en réalité des demandes de consultations.

Comment concevoir qu'un professionnel d'expérience, ayant suivi de longues études, exerçant de manière libérale à ses risques et périls puisse travailler gratuitement pour le compte de personnes qui comprennent bien par ailleurs qu'il convient de payer son pain chez le boulanger ou sa vidange chez le garagiste !

Commentaires

Sur la Lune, Vénus ou Mars.

Choisssez.

Nos prestations ont un prix celui du labeur et du stress, parfois au détriment de notre famille et de notre santé.......

Nous sommes humanistes mais pas maso !!

Oui, Cher Confrère, je suis d'accord avec vous et c'est pourquoi, las de ce déferlement inimaginable, j'ai lancé la présente publication.

J'ai toujours présent à l'esprit la parole d'un ancien lorsque j'étais tout jeune avocat :

"l'honneur sans argent est une maladie".

Nom: 
Divorce (e)s de France
Site: 
http://www.divorcefrance.fr

Bonjour,... Bien qu'animateur à l'association Divorcé(e)s de France, association d'usagers, je suis entièrement d'accord avec vous.

En fin de compte, c'est le client payant qui amorti les pertes créent par les clients qui ne paient pas. Est-ce qu'un restaurateur donne des repas gratuitement pour appâter des clients ? S'il faisait ainsi il risquerait de ne fournir que des repas gratuits.

Les consultations gratuites sont le suicide de votre profession.

Quant aux aides juridiques, elles devraient être des aides remboursables !

J'ai encore en mémoire ce cas où l'épouse avait une aide juridique, une femme de ménage et imposable sur la fortune. Ce cas est allé jusqu'en cassation ! Souvent on voit des aides juridiques avec des patrimoines importants.

Mais le problème est quel est le juste prix ?... Pour notre part, le rôle de l'avocat c'est de vendre les prétentions du client au tribunal ?

Pour connaitre le droit, il suffit de consulter internet et autres ouvrages sur le droit (en commençant par la table des matières). Dixit mon ancien prof de droit.

Donc l'avocat devrait être rémunéré selon son talent ! Honoraire calculé entre ce que propose l'adversaire et ce qu'il obtient pour son client en fonction de la difficulté (avant, les avoués étaien sur ce mode de rémunération).

Obtenir une prestation compensatoire pour une épouse est plus facile que d'en obtenir une pour le mari. Idem pour la garde des enfants.

Le problème pour le client est qu'il constate :

1) que beaucoup d'avocats ont peu envie de gagner le cas de leur client,

2) ont des honoraires farfelus en fonction de leur travail et surtout résultats.

3) qu'ils manquent d'idées ! et n'ont point de qualité. A lire des conclusions on se demande si en dehors du copier coller ils ont des jurisprudences, lisent des revues spécilaiées, etc. et s'ils pratiquent souvent dans le cas de leur client. Il y a des avocats qui étudient et préparent, voire mouillent leur chemise et d'autres qui imporvisent et font de la présence !

Autrement dit, que la profession héberge un nombre de fainéants (voire rigolos) qui n'ont pas envie de gagner des procés, mais uniquement que des honoraires.

Donc des honoraires indexés, en fonction des difficultés et résultats, des moyens mis en oeuvre en fonction des enjeux et des possibilités financières du client, pour qu'il n'exige pas que vous transformiez pas la boue en or..

A méditer ! M. MILAN www.divorcefrance.fr

mail : "cher maitre Je me permet de vous écrire ce petit mot car j'aurais besoin de vos services, dans un premier cas je suis au chômage et je voudrais savoir si vous ou un de vos confrères font de la gratuités pour me défendre car je ne gagne pas beaucoup"

Fax : "Toute mon espérance repose sur vous et sur le fait que vous me défendez au Tribunal pour l'audience de demain malgré l'impossibilité de m'acquitter de la somme incombant à votre travail"

Et ça, ce sont 2 parmi les multiples demandes reçues.

Si les gens veulent la sécurité sociale juridique, qu'on institue une cotisation obligatoire!

Le jour où l'URSSAF, les services des impôts, la mutuelle, mon bailleur, mes charmantes assistantes, EDF et ses concurrents, les éditeurs de revues et manuels de droits, fournissseurs d'accès à internet, supermarchés, magasins de vêtements et tant d'autres qui me réclament des pépètes pour leurs bons et loyaux services seront prêts à me fournir gratuitement , je veux bien en reparler!

D'ici là, il serait temps de rééduquer nos concitoyens.

Nom: 
divorcé(e)s de France
Site: 
http://www.divorcefrance.fr

Désolés d'avoir laissé quelques fautes de grammaire et d'orthographe dans le texte précédent, mais dans le feu de l'action et de la passion, etc..

Vous aurez corrigé de vous même !

merci d'avance

M. MILAN www.divorcefrance.fr

Nom: 
divorcé(e)s dde France
Site: 
http://www.divorcefrance.fr

bonjour

Effectivement, le garagiste est entre 45 à 90 euros/heure HT, le'arsian idem, etc..

Quand j'étais étudiant, les aides juridiques apportaient un gâteau, des fleurs (prises ur le rond point du coin), etc.. et souvent demandaient ce qu'elles pouvaient faire en contre partie.

A l'assoc. on n'hésite plus à demander ce qu'elles proposent en contre partie !

Arrétez de faire gratuit sans contre partie... et vous pourrez pratiquer des honoraires plua accessibles pour les classes moyennes.

Bonne journée

Nom: 
justiciable en colère
Site: 
http://

Comment concevoir qu'un professionnel d'expérience, ayant suivi de longues études, exerçant de manière libérale à ses risques et périls puisse travailler gratuitement pour le compte de personnes qui comprennent bien par ailleurs qu'il convient de payer son pain chez le boulanger ou sa vidange chez le garagiste !

Oui vous avez parfaitement raison, si quelqu'un vient vous trouver pour une consultation juridique, il est parfaitement légitime que vous l'a facturiez mais la difficulté est qu'en france, on force le justiciable à constituer avocat devant le TGI, la cour d'appel, la cour de cassation...L'aide d'un Avocat devrait être facultative devant les juridictions judiciaires, répressives et administratives (pourquoi infantiliser les gens et les forcer à constituer à avocat sous le prétexte tout à fait fallacieux que c'est dans l'intérêt du justiciable alors que les gens sont très capables pour la plupart, le droit c'est jusqu'à démonstration contraire de la lecture, de l'interprétation, et de l'expression orale ou écrite afin de pouvoir trancher entre des intérêts contradictoires, c'est tout de même pas de l'opération à coeur ouvert... ça requiert pas de la technicité comme un garagiste qui va vous démonter et remonter un moteur ou un boulanger qui va vous transformer de la farine en brioche ou pain délicieux... L'individu qui sait lire, écrire, s'exprimer peut tout à fait postuler et plaider devant n'importe quelle juridiction.

"L'individu qui sait lire, écrire, s'exprimer peut tout à fait postuler et plaider devant n'importe quelle juridiction."

Je suis en désaccord avec vous sur ce point.

Vous devriez assister à des audiences sans représentation obligatoire et elles sont nombreuses et vous vous rendriez vite compte des limites de la plupart des justiciables.

Car, contrairement à ce que vous écrivez, la technicité du droit est de plus en plus frappante et je ne vous parle pas de la complexité de la procédure et des diverses exceptions.

En outre, de multiples procédures permettent aux justiciables de se défendre seuls (Tribunal d'Instance, Juge de Proximité, Tribunal de Commerce, Conseil de Prud'hommes, Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale, Tribunal Correctionnel, etc, etc).

Si je suis très respectueux du travail fait par les boulangers et les garagistes, permettez-moi de vous dire que l'exercice de la profession d'avocat est tout aussi difficile sans oublier le niveau d'études !

On peut toujours discuter des monopoles de toute nature mais les données empiriques s'imposent.

Beaucoup de justiciables choisissent de défendre leurs intérêts en s'adressant à un avocat alors qu'ils n'y sont nullement contraints, ce qui signifie bien que le droit est bien plus complexe que vous ne le laissez entendre.

"Pour connaitre le droit, il suffit de consulter internet et autres ouvrages sur le droit (en commençant par la table des matières). Dixit mon ancien prof de droit."

Je suis en désaccord avec vous à ce sujet.

Votre professeur de droit s'est tout simplement moqué de son auditoire.

Notre profession s'est modernisé et rationnalisé dans ses méthodes plus que vous ne le supposez! Nous avons même des bâtonniers blogueurs, alors ...

Nom: 
justiciable en colère
Site: 
http://

Je suis parfaitement d'accord avec tout ce que vous dites, j'approuve parfaitement l'assistance ou la représentation par ministère d'avocat quand celle-ci est sollicitée par le justiciable, mais quand la constitution d'avocat est imposée elle est moralement illégitime.

Nom: 
Divorces de France
Site: 
http://divorcefrance;fr

Exact. mais quand on a un niveau d'études supérieur à celui d'un avocat (est-ce qu'il y a un concours d'entrée dans les fac de droit ?).. Pour un divorce à l'amiable, est-ce que l'avocat est vraimement nécessaire ? D'autant que nombre d'avocats qui font du divorce ne sont même pas mariés ! Ne pas oublier que le juge ne peut trancher qu'entre ce qu'on lui propose art. 5 CPCivile!. Si 100 000 divorces / an (chiffre du ministère) vont en après divorce, c'est qu'on a sûrement oublié certains détails pour les clients..

Si l'avocat a envie de gagner le procès, OK pour un bon défenseur avec Bonus Malus sur résultats.. Mais faut bien admettre que nombre d'avocats exercent ce métier en solo, parce qu'ailleurs ils ne trouvent pas de travail chez un confrère, dans les entreprises, etc. et se sont les usagers des classes moyennes (ceux qui paient pour les autres) qui en font les frais. Il n'y a qu'a assister à des audiences pour se rendre compte qu'il y a des bons avocats, mais d'autres, de plus en plus, c'est un désastre !

Donc sommes favorables à un divorce à l'amiable sans avocat obligatoire.

et que le d id avocat n'a pas

Nom: 
divorcé(e)s de France
Site: 
http://www.divorcefrance.fr

Mon cher VALON.

Bloguer Ok, mais vaudrait mieux créer des cheek list pour ne rien oublier, en divorce, licenciement, loyers impayés, etc..

Dans la réalité, on est bien loin de la norme ISO 9014 qui s'applique aussi aux professions juridiques, donc avocats.

A quand des formations : comment gagner tel ou tel type de procès ? pour rehausser le niveau

En attendant, ce sont les cabinets à consonance étrangère installés à Paris et les grandes villes, voire les Experts comptables qui vous ont pris la bonne clientèle et continuent de prendre des parts de marché.

Allez donc voir les multiples problèmes (post-divorce ou post séparation sans divorce), qu'il s'agisse de droits de visite et d'hébergement mal ficelés ou irréalistes, des questions de liquidation de communauté totalement hors la loi, et j'en oublie d'autres!!

Combien de dossier ai-je récupéré après un premier passage chez le juge sans avocat (soit pour les séparations sans mariage préalable, soit pour une modification post-divorce) où il a fallu essayer de récupérer les erreurs commises par les parties qui s'étaient présentées seules devant le juge?? Combien de justiciables, ne connaissant pas les règles de procédure, se retrouvent en catastrophe dans nos cabinets pour récupérer des erreurs commises par leurs soins??

Il ne me viendrait pas à l'idée de mettre les mains dans mon moteur, ni de refaire ma plomberie.

Chacun son métier, il ne suffit pas, n'en déplaise à certains, de savoir lire pour maîtriser les règles de procédure, les interprétations jurisprudentielles, evolutives de surcroît, des différents textes de loi, lesdits textes changeant au gré des changements de ministres, quand ce n'est pas plus souvent!

Et si l'accès à la profession d'Avocat exige au minimum 4 année d'études en droit après le baccalauréat ou un certains nombre d'années d'exercice professionnel dans cette matière, ce n'est pas pour remplir les bancs des universités, qui le sont déjà assez, mais bien parce que cela requiert non seulement des connaissances en droit, mais également des mécanismes de raisonnement spécifiques, auxquels nous sommes entraînés pendant de nombreuses années.

Nom: 
Divorcé(e)sde France
Site: 
http://divorcefrance.fr

Le problème (objet de cette intervention) pour l'usager est de trouver :

1) un avocat compétent (et qui a envie de gagner le procès de son client)

2) gentil (qui ne considère pas le client comme un primate, même quand il a un niveau d'instruction supérieur, type concours d'entrée dans une école où il y a 300 places pour 6000 postulants et à un coût de 3 à 5000 euros/an (à financer durant 5 ans) et un examen de sortie très sélectif (vers 60 %).

3 ) pas cher : donc compatible avec les salaires des classes moyennes (2000 € brut/mois, soit 1600 nets, soit 53 €/jour)!. Si vous voulez pour une heure réclamer 4 fois le revenu d'un journée, il faut alors être rentable ou permettre à l'usager de se défendre sans obligation d'avocat.

Le luxe a des contraintes, mais comme entendu dans les tontons flingueurs: Le prix s'oublie quand la qualité est là !

CONCLUSION : ayez des honoraires compatibles pour les classes moyennes et une rentabilité pour le client. Sinon, pensez aux médecins généralistes (23 € la consultation) ou spécialistes 100 € les 3/4 heure. A Paris et dans les beaux quartiers avec échographie effectuée.

Nom: 
seojur
Site: 
http://avocat-pas-cher.fr/

Votre proposition nous intéresse beaucoup surtout sur le sujet d'avocat pas cher, cela pourrait vraiment aider les personnes ne possédant pas assez de budget.

Mais sur ce site aussi, profitez des services d'avocat gratuit, il est possible de jouir des services de qualité sur différents types de sujets d'ordre juridique. Cette citation m'a tout de suite attiré, il est donc possible d'obtenir une consultation d'avocat gratuit.

"Votre proposition nous intéresse beaucoup"

A quelle proposition faites-vous allusion ?

Cette ancienne publication (16 mars 2011) ne contenait aucune proposition !

Nom: 
Pierre DOYEN
Site: 
http://

A quoi bon choisir un avocat, sa tâche : de la parlote, moi je suis agrégé de français, je sais lire le code civil. C'est à peine exagéré. Lequel d'entre nous, n'a pas eu la visite de clients de cet acabit en son Cabinet?

Pour reprendre l'exemple du garagiste: Pour l'entretien de votre voiture que faites-vous alors?- Je m'adresse à mon garagiste. - A bon! Pourquoi n'achetez-vous pas le manuel du constructeur, il existe écrit en français?

Dans la France d'Ancien Régime, pour être avocat, il fallait outre la connaissance du droit, justifier d'un revenu annuel de 150 livres et disposer d'une bibliothèque personnelle. L'avocat était un propriétaire terrien qui vivait du produit de son capital, et non de sa profession. D'ailleurs, il parlait pour la beauté de l'art et/ou de l'esprit. Le client aisé dont l'avocat avait sauvé la liberté ou la fortune, pouvait par un geste noble et généreux honorer son conseil. Mais s'il estimait ne rien devoir payer, il ne donnait rien, car l'honoraire n'était pas une créance de l'avocat contre son client, mais une libéralité de celui-ci en faveur de celui-là. Et l'avocat défendait la veuve et l'orphelin. Aujourd'hui l'avocat n'est pas un rentier féodal, mais un professionnel qui comme tout le monde, vit de son travail. La rémunération de l'avocat, n'est pas plus discutable de celle de n'importe quel autre professionnel. Aucun professionnel n'est contraint de travailler à perte, sauf l'avocat. Il y est contraint par l'Etat,qui délègue le pouvoir du knout sur la personne de l'avocat à l'Ordre des avocats soi-même. Le sort de l' infortuné avocat est inconstitutionnel, puisque est méconnu le principe d'égalité du citoyen devant les charges publiques. Le travail forcé pour le compte de l'Etat est un impôt en nature, la dépense que l'avocat expose est l'impôt en numéraire. Quand l'Etat requiert un serrurier pour une expulsion, il rémunère le requis au prix du marché. si le requis est avocat, l'Etat lui octroie une aumône. Cela fonctionne très bien ainsi, parce que la profession par son Ordre veille à parfaire le statut eunuchal de la profession. Au palais de Topki, les eunuques du sultan ottoman veillaient bien à garantir le monopole viril sur le harem de leur maître, celui-là même qui leur avait ôté leur virilité. L'avocat défend dans la société tous les droits de ses membres, tout en étant par cette même société outrancièrement discriminé. L'avocat est un parfait descendant de l'eunuque du sultan!

Nom: 
librairie droit
Site: 
http://librairie-en-ligne.fr/

En effet c'est plutôt bon à savoir d'autant qu'il y'a très peu d'ouvrage, de livre ou de roman qui parle de ce sujet bien particulier

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA